Le sportif et le fair-play

Bonjour,

suite à l’incident regrettable qui a eu lieu lors de l’interclub contre St-Jeannet lundi dernier, j’aimerais apporter quelques précisions concernant les règles qui régissent l’esprit sportif:

  • le badminton est un sport (particulièrement convivial, d’ailleurs)
  • un sport se pratique dans un esprit de fair-play et d’éthique qui emporte à la fois le respect de l’adversaire, de son coéquipier, des personnes présentes dans la salle et de soi-même. Il faut donc à la fois soigner le fond (le beau jeu) et la forme (l’attitude sur le terrain)
  • à cet égard, tout éclat de voix ou manifestation d’humeur excessive est absolument proscrit lors des compétitions et entraînements sans même parler d’insultes ou de menaces. La maîtrise de ses nerfs est donc un préalable fondamental à l’entrée sur un terrain de badminton
  • certains sports professionnels ont perdu de vue ce fondement même de la pratique sportive mais le bureau et les adhérents du SLB tiennent par-dessus tout à préserver l’esprit de convivialité qui le caractérise et a fait sa réputation parmi les autres clubs du département
  • les compétitions ne sont qu’un prétexte pour se rassembler et se mesurer amicalement dans un cadre festif et la victoire un effet secondaire récompensant un effort méritoire dans un esprit de saine émulation. En conséquence, la victoire doit être recherchée mais certainement pas au prix d’une infraction aux règles de l’éthique sportive

Pour mémoire, je vous renvoie à l’article 14 du règlement intérieur et à l’article 8 des statuts du SLB qui sont particulièrement clairs sur ce sujet.

J’aimerais également apporter des précisions utiles aux nouveaux compétiteurs. Il est très rare au badminton d’avoir affaire en compétition à un adversaire de mauvaise foi (peut-être s’est-il simplement trompé?) mais cela reste possible. Dans ce cas, j’aimerais vous donner quelques conseils qui vous éviteront à coup sûr énervement et mauvaise ambiance:

  • annoncez le score à voix haute à chaque point, cela évite les contestations à postériori
  • les joueurs présents sur le terrains sont seuls maîtres de leur match et agissent en bon accord. En conséquence, tout joueur peut prier poliment une personne qui s’improviserait arbitre, parlerait trop fort ou tenterait volontairement de le déstabiliser de mettre fin au dérangement
  • en cas de désaccord sur un point (faute, ligne extérieure, filet, etc…), proposer de rejouer le point immédiatement
  • si un désaccord persiste, inutile d’insister et de vous énerver. Cessez le jeu, restez sur le terrain et demandez l’intervention de votre capitaine, du responsable de la compétition ou de l’arbitre et expliquer calmement la situation. En vous énervant, vous vous mettriez dans une position agressive que ne peut que vos desservir même si vous avez raison sur le fond du litige

En résumé: keep cool!

Sportivement, le bureau du SLB


Page Facebook

Bad on Live!

Objets trouvés

SLBad’Troc

Connexion

Archives